fr | en | es
A propos de l’OID | Liste des membres | Bulletin électronique | Contact | Accueil
.

2ème numéro -Juin 2007

Bulletin des campagnes dette


31 mai 2007

A propos de ce bulletin

Ce bulletin est une nouvelle publication qui sortira tous les deux mois qui a pour but de résumer toutes les actions récentes et à venir, des campagnes sur la dette illégitime. Ce bulletin est réalisé par le CADTM, Eurodad, Jubilée Sud et Jubilée USA.

Merci d’envoyer vos réactions et commentaires à myriam@cadtm.org ou à debtbulletin@eurodad.org.

Le prochain numéro sortira en juillet. La date limite pour soumettre des articles sera le 10 juillet.

A. INTERNATIONAL


Rostock, Allemagne, rencontre de réseau sur la dette illégitime

La dette n’est pas au programme du sommet G8 cette année. « PPTE et MDRI ont assez soulagés les pays pauvres ; les pays à revenu moyen sont assis sur d’importantes réserves ; et le cadre de soutenabilité de la dette de la Banque mondiale et du FMI s’occupera du reste », considère le G8. Ceux parmi nous, qui travaillent sur les problèmes de dette au Sud et au Nord, savent que ce scénario est totalement inexacte (et dans certains exemples un gros mensonge) : les impacts de PPTE, de MDRI ont été limités, les “schémas bien préparés” ont servis à certains pays de payer leur propre annulation de dette et le cadre de soutenabilité de la dette a plus servi à mettre pression sur les débiteurs que de poser les bonnes questions aux vieux et nouveaux créanciers.

Cependant nous avons besoin de défier publiquement la vue merveilleuse du G8 et de nous organiser stratégiquement au delà de nos réseaux pour appeler à des solutions justes et transparentes au problème de la dette. C’est pour cela que Erlassjahr.de, Eurodad, Jubilé Sud, CADTM et Jubilé USA invitent toutes les campagnes dette à la rencontre stratégique à Rostock (Allemagne), le dimanche 3 juin de 10h00 à 18h00. Pour plus d’informations concernant le programme, écrivez à mruiz@eurodad.org

Rencontre sur un audit global citoyen des IFIs

Une rencontre brainstorming sur la proposition d’un audit global des IFI s’est tenu le 12 avril dernier à Washington durant la semaine de l’ Assemblée de printemps de la Banque mondiale et du FMI. Plus de 10 organisations et réseaux ont participé à la discussion*. Un proposition du concept général a été présenté et a servi de point de départ à la discussion. Les participants ont exprimés de l’intérêt à co-organiser cette audit. Il y a eu un accord général de faire cette audit aussi bien sur le FMI que sur la Banque mondiale. Une commission a été formée pour travailler sur le concept, l’ampleur, les méchanismes et les méthodes et présentera une proposition à un groupe plus large de co-organisateurs. La commisssion est composée de Lidy Nacpil de Jubilé Sud, Neil Watkins de Jubilé USA, Eric Gutierrez de Action Aid International et d’Elaine Zuckerman de Gender Action.

Une autre rencontre sur l’audit global des IFIs se tiendra le 31 Mai à Amsterdam, organisée par les Amis de la Terre et Jubilé Sud.

Ceux qui sont intéressés pour rejoindre cette initiative peuvent envoyer un email à IFI_AUDIT@illegitimatedebt.org

*Jubilee South, Jubilee USA, 50 Years is Enough, Latindadd, INFID Indonesia, Action Aid International, Food and Water Watch, Oil Change International, Oxfam Novib, Development Gap, Gender Action, Bretton Woods Project, Networkers South-North and others.

B. AFRIQUE


Congo Brazzaville : Effets dévastateurs de la dette, des IFIs, de PPTE et des fonds vautours à la télévision au Congo Brazzaville

Le CADTM Brazzaville (APASH) a eu l’occasion de faire une émission d’une heure sur la 3è chaîne du pays (DRTV F1), à l’occasion de la visite d’O. Bonfond du CADTM Belgique. L’émission a traité de l’historique et la composition de la dette des PED, des effets des politiques des IFI dont l’Initiative PPTE, des fonds vautours (drame actuel vécu par le Congo et sur lesquels le gouvernement fait une campagne dans les médias pour avoir le soutien de la population dans ce combat), des réserves de change et de la Banque du Sud et des alternatives latino américaines. Les interviews étaient entrecoupées par des extraits de reportages dont "Bruxelles-Caracas" et "Quand le FMI fabrique la misère" fournis par le CADTM Brazzaville. La chaîne a, la veille, diffusé "Life and debt" et 5 autres reportages dans les jours précédents, fournis également par le CADTM Brazzaville.

Contact : cadtmbrazza@yahoo.fr

RDC : Séminaire sur la dette congolaise et pétition adressée au Président pour un audit de la dette.

Le 8 et 9 mai 2007, la plateforme dette et développement a organisé un séminaire à Kinshasa sur le thème « L’implication populaire à la gestion de la Dette extérieure de la R.D. Congo par la lutte contre la corruption et l’impunité. ». Au cours de ces deux jours, une centaine de personnes de syndicats, d’ONG, de spécialistes, de militants se sont réunis autour de la question de l’audit de la dette, de la corruption et des institutions financières internationales. Le conseiller du ministre de la justice était aussi présent. Ce séminaire a permis de mobiliser et de sensibiliser un large nombre de personnes autour de la question de l’audit de la dette congolaise. Le conseiller du ministre de la justice a été interpellé sur la gestion de la dette. Il a justifié le paiement de la dette par le respect des engagements qui ont été pris par les mandataires de l’Etat et par la continuité de l’état. A cela les mouvements sociaux lui ont répondu que la dette sous le régime dictatorial de Mobutu est odieuse. De plus, la constitution congolaise, la loi contre la corruption, les outils juridiques internationaux justifient la mise en place d’un audit et le refus de paiement de la dette. Ce séminaire a été aussi l’occasion de vulgariser les outils juridiques qui fonderaient des actions comme l’audit. Une déclaration finale a été adoptée lors de ce séminaire, elle constitue une pétition adressée au Président de la République, qui exige l’audit de la dette congolaise. Une dynamique est lancée et ne s’arrêtera pas là, fin novembre (21-24 novembre 2007), aura lieu un séminaire sur la dette et les ressources naturelles en Afrique centrale.

Contact : Victor Nzuzi victor_nzuzi2000@yahoo.fr

Déclaration sur www.cadtm.org

Mali, vers un audit citoyen de la dette malienne.

La CAD (Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement) du réseau international CADTM est à l’origine de la mise en place d’un audit citoyen de la dette malienne. Après avoir élaboré une « étude de la dette malienne » en 2004, la CAD Mali décide de poursuivre cette démarche. Il a paru nécessaire de faire une analyse approfondie des dettes sous les trois régimes, I-II et III ème République, afin d’établir les dettes illégitimes et de demander leur répudiation. Afin de réaliser au mieux cet audit, une commission de travail regroupant des juristes, des consultants en macroéconomie, en audit, des militants des mouvements sociaux, a été formée.

Contact : CAD Mali Mme Aminata Tourré Barry barryaminatou@yahoo.fr

www.cadmali.org

Cas de dettes illégitimes en Afrique

Jubilé Sud Afrique a commencé sa propre compilation de cas d’étude de dettes illégitimes. Le réseau de Solidarité des peuples de la partie sud de l’Afrique (SAPSN) travaille avec la coalition du Zimbabwe dette et développement, Jubilé Zambie et le réseau du Malawi sur la justice économique, sur des cas d’étude des pays de la partie sud de l’Afrique.

Formation sur la dette, l’audit de la dette en Afrique et en Asie

Trois formations sur la dette et les audits de la dette sont prévues au troisième trimestre de l’année. Jubilé Sud Afrique organisera deux formations en août. La formation en français se tiendra au Sénégal ; la formation en anglais se tiendra en Tanzanie. Chaque session durera 7 jours.

La troisième formation se tiendra début septembre. Organisée par Jubilé Sud APMDD, elle durera 8 jours et se tiendra aux Philippines.

Les détails et inscriptions seront à disposition très prochainement.

C. ASIE


Une première : Un atelier japonais sur la dette illégitime

Ce fut la première fois depuis toujours que le terme de “dette illégitime” fut employé au Japon en public. Doshisha University, à Kyoto, l’ancienne capitale du Japon, fut le lieu pour Lidy Nacpil de Jubilé Sud de parler de la dette illégitime lors d’un séminaire du Forum des peuples de Kyoto, le contre évènement de l’Assemblée de la Banque Asiatique le 5 et 6 Mai.

Un atelier sur la dette illégitime a été organisé le deuxième jour, co-organisé par diverses ONG asiatiques dont notamment Jubilé Sud APMDD, Jubilé Kyushu et ATTAC Japon. Après une explication par Lidy de la situation actuelle concernant la dette du tiers monde, du concept de dette illégitime, de la nécessité d’une annulation et d’une répudiation de cette dette, trois représentants des Philippines, d’Indonésie, et d’Inde ont illustrés cela par différents exemples concrets de dette illégitime dans chacun de ces pays. Un large nombre de journaux ont rapporté les propos de Lidy sur la dette illégitime et la part de responsabilité de la Banque asiatique de développement dans cette dette. D’autres rencontres sur dette et pauvreté ont été organisées dans d’autres villes après le Forum des peuples par Jubilé Kyushu et d’autres... Ces rencontres ont remporté un large succès, ce qui est de bonne augure pour le futur de la campagne sur la dette illégitime au Japon, notamment à l’approche du sommet du G8 qui se tiendra au Japon le printemps prochain.

Junko Okura

Jubilee Kyushu on the World Debt and Poverty preabsanol@gmail.com

Cas de dette illégitime mettant en cause la Banque Asiatique du Développement

Jubilé Sud APMDD, travaillant ensemble avec ses organisations membres, a commencé à rassembler des dossiers sur des cas de dettes illégitimes mettant en cause la Banque asiatique de développement. Trois ont déjà été accompli :

- Cas des Philippines mettant en cause des prêts dans le secteur de l’énergie c/o Liberté pour la coalition dette

- Indonésie mettant en cause des prêts de petits porteurs sur la récolte d’arbres c/o INFID

- Inde mettant en cause un prêt pour un projet de développement urbain au Kérala. La reconstruction rural au Nepal travaille sur le cas de prêt sur les réserves d’eau à Melamchi. Ces articles seront mis sur le site internet de Jubilé Sud.

D. AMERIQUE LATINE


Equateur : Opportunité d’avancer sur la campagne dette illégitime.

En Equateur, le nouveau gouvernement de gauche de Rafael Correa a annoncé la mise en place d’une commission officielle sur l’audit. Le but de cette commission est de réunir à partir du travail entrepris l’année dernière par une commission d’enquête, les irrégularités de la vente de divers bonds, la restructuration des accords sur la dette du Club de Paris et les prêts multilatéraux. Cette commission a pour but d’établir la responsabilité des créditeurs sur certains prêts et de donner des arguments forts au gouvernement équatorien que certaines de ces dettes devrait être répudiées. A un niveau général le gouvernement a statué que cela soutien la proposition d’une forme “de procédure d’arbitration juste et transparente” qui devrait être appliquée à un niveau international. Le gouvernement a aussi affirmé que l’Equateur espère être au premier plan des initiatives internationales pour développer un consensus autour de la dette illégitime. Le gouvernement est en train de développer sa politique concernant la dette extérieure et est en dialogue régulier avec un nombre d’experts de la société civile ou universitaires incluant le CADTM et Eurodad.

Un autre financement est possible : vers un nouveau financement multilatéral

Une expression importante des vents qui ont soufflés sur l’Amérique latine est l’initiative et la création d’une nouvelle institution financière indépendante conjointe - la Banque du Sud - gérée depuis le Sud.

Cette initiative impulsée principalement par les gouvernements du Venezuela, d’Equateur, de Bolivie, d’Argentine, et du Brésil, comprend aussi la création d’un fond de stabilisation monétaire ; d’une monnaie unique sud-américaine. Au niveau international, l’objectif serait de créer un code financier international et un tribunal d’arbitrage de la dette.

De cette manière, nos pays sont en train de construire une nouvelle orientation financière multilatérale au service du développement, d’une nécessité d’établir des régulations économiques, financières et monétaires. Avec ce pays, notre région avance vers la fin de sa soumission aux politiques du FMI qui amènent la pauvreté et les inégalités. Ainsi se présente l’opportunité d’un nouveau type de financement sans l’imposition de conditions, rompant avec les politiques actuelles de prévention de crise et de dépendance des conditionnalités.

Avec ces récents évènements, réalisés pendant le mois d’avril à Quito, en Equateur, le réseau d’Amérique latine sur la dette, le développement et les droits - Latindadd - va développer ces propositions en vue de garantir que ces nouveaux instruments souverains de la région répondent à une vraie alternative en accord avec les intérêts de notre peuple. Par exemple, dans la même ligne que l’alternative bolivarienne pour les Amériques, ces institutions devront compter sur un conseil des mouvements sociaux pour garantir la légitimité de leur action.

Dans cette perspective et aussi pour soutenir la décision du gouvernement du gouvernement équatorien de mettre en cause la dette illégitime, Latindadd s’est réuni avec le Dr. Ricardo Patino, ministre de l’économie d’Equateur.

LATINDADD

Banque du Sud : Déclaration de Quito

Le 3 mai 2007, à Quito, en Equateur, le Président de la République de l’Equateur, l’économiste Rafael Correa, et les Ministres de l’Economie et des Finances d’Argentine, de Bolivie, du Brésil, du Paraguay, du Venezuela et de l’Equateur, ont précisé les grandes lignes de la nouvelle architecture financière régionale.

Les Ministres ont souligné la chance historique qui s’offre aux pays d’Amérique du Sud. Les peuples ont donné à leurs gouvernements le mandat de doter la région de nouveaux instruments d’intégration pour le développement. Ces instruments doivent se baser sur des modèles démocratiques, transparents, participatifs et responsables envers leurs populations.

Tous les ministres présents sont d’accord sur la nécessité de concevoir une nouvelle architecture financière régionale, qui vise à renforcer le rôle du continent dans le monde financier et commercial globalisé et à mettre en valeur l’appareil productif en faveur des besoins de base des peuples.

Profitant des excellentes relations d’amitié et de coopération entre les pays sud-américains et de la nécessité de définir la viabilité concrète de cette nouvelle architecture, différents points ont été convenus dans une déclaration.

http://www.cadtm.org/article.php3?id_article=2633

Equateur/Belgique : Commission d’étude des créances belges vis à vis de l’Equateur

Comme il a été dit auparavant, le gouvernement de Rafael Correa a mis en place une commission d’audit de la dette extérieure pour déterminer le degré de responsabilité des pouvoirs publics et des créanciers, tant privés que publics, dans le processus d’endettement externe et pour mener à l’annulation des dettes que l’analyse aura révélé être illégitimes, douteuses ou odieuses.
En Belgique, en appui et soutien à la décision équatorienne, une commission d’audit des créances belges envers l’Equateur se crée, à l’initiative conjointe de EURODAD, du CNCD-11.11.11 et du CADTM. 
EURODAD, le CNCD-11.11.11 et le CADTM appellent les campagnes Dette à travers le monde à engager un processus similaire d’audit des créances de leurs pays respectifs à l’égard de

l’Equateur afin de vérifier leur légitimité.
Les principaux pays créanciers sont, dans l’ordre : l’Espagne, l’Italie, le Japon, le Brésil, la France, Israël, le Danemark, les États-Unis, le Royaume-Unis, l’Allemagne, le Canada, la Belgique, l’Argentine, la République de Corée, la Chine, la Colombie. Le gouvernement équatorien et la commission nationale d’audit équatorienne vont créer très prochainement un site internet où sera mis à disposition la plupart des documents (entre 600 et 700 contrats importants).

Contact : Francisco Padilla (CNCD-11.11.11) franscisco.padilla@cncd.be ; Virginie de Romanet (CADTM) virginie@cadtm.org ; Gail Hurley (Eurodad) ghurley@eurodad.com

E. EUROPE


Suisse : Une conférence internationale sur la dette odieuse en 2007

Aktion Finanzplatz Schweiz va organiser une conférence internationale en Suisse sur la dette odieuse, la première semaine d’octobre 2007. Les deux jours de la conférence rassembleront des experts européens, américains, et autres et aboutiront normalement à la création d’un ou plusieurs groupes de travail international qui travailleront jusqu’à la fin 2008, sur une proposition concrète de l’application du concept de dette odieuse dans le droit international et national.

Même si ce travail juridique est notre principal but, auront lieu en parallèle différents ateliers d’ONG qui travailleront sur l’audit de la dette, son arbitration et son annulation. La participation d’ONG devrait encourager les experts juridiques à inclure des cas précis, courants et des concepts des campagnes, dans leur travail.

Les buts de la conférence sont des conséquences logiques de nombreux débâts en cours et de certaines divergences entre les lois codifiées de l’Europe continentale et le droit Anglo-Saxon. Pendant les années passées, la question a été discutée par différents experts et ONG sur comment le concept de dette odieuse peut être appliqué en droit international et national ou dans des arrangements multilatéraux, bilatéraux au sein des institutions.

Pour plus d’informations, contacter Max Mader ou André Rothenbühler - afp@aktionfinanzplatz.ch. Le programme détaillé sera bientôt sur le site www.aktionfinanzplatz.ch.

Irlande : Nombreuses actions sur les IFIs, les fonds vautours et le G8

Faire une campagne sur la dette illégitime est une priorité stratégique pour la Coalition dette et développement d’Irlande (DDCI).

Avant l’assemblé de printemps de la Banque mondiale et du FMI, les militants des campagnes irlandaises ont écrit au ministre des finances pour lui demander de reconnaître le concept de dette illégitime ; de soulever la question à la rencontre de printemps pour mener une enquête publique sur la dette illégitime détenue par la Banque mondiale et le FMI.

Nous avons aussi une campagne d’un email contre les actions de Donegal International, appelant Donegal international à ne prendre aucun argent de la Zambie au titre du fond vautour.

Les plans futurs incluent la visite des ambassades du G8 à Dublin en soulevant le problème de la dette illégitime (en utilisant le récent rapport “Skeletons in the Closet”) ; une campagne d’après les élections pour réunir des signatures à la déclaration des parlementaires sur la dette illégitime ; et préparations pour la prochaine semaine d’action en octobre prochain.

Email : nessa@debtireland.org

Web : www.debtireland.org

Barcelone : l’Observatoire de la dette dans la Mondialisation organise un séminaire sur la dette illégitime à Barcelone, le 15 et 16 juin

Actuellement, il y a un important consensus entre les mouvements sociaux et les organisations travaillant pour l’annulation de la dette extérieure concernant l’illégitimité de cette dette. Avec ce séminaire, nous voulons marquer une étape de plus dans le débat sur le processus d’endettement des pays pauvres, traitant et analysant les mécanismes et les relations de pouvoir qui ont amené à la situation actuelle de surendettement illégitime et débattre sur des propositions pour éviter de garder cela dans le futur.

Avec des représentants d’organisations et réseaux travaillant sur l’annulation de la dette en Belgique, Norvège, Haïti et Angola, nous voulons aller plus loin dans le processus qui a provoqué l’accumulation de dette illégitime dans le Sud ; nous allons discuter sur les options que les pays du Sud ont pour sortir du cercle de l’endettement illégitime ; nous allons prendre en considération quelques propositions existantes pour la construction d’une nouvelle architecture financière internationale qui rompt avec l’endettement et le cycle de création de dette illégitime et garantie le plus possible les flux financiers responsables du Sud, contribuant à un vrai développement humain et soutenable.

Plus d’information sur le séminaire (seulement en espagnol) :

http://www.debtwatch.org/

Belgique : Le sénat adopte une résolution importante en faveur d’une annulation de la dette

Le sénat belge vient de faire un pas en avant concernant la dette belge. Le sénat a adopté le 29 mars 2007 une résolution sur l’annulation de la dette des pays les moins avancés (PMA). Cette résolution constitue une avancée pour plusieurs raisons : elle établit un moratoire avec gel des intérêts sur le remboursement de la dette bilatérale à l’égard des pays les moins avancés ; elle demande au prochain gouvernement d’annuler les dettes odieuses ; elle demande d’apprécier la dette à sa valeur réelle et non nominale ; le sénat demande un contrôle parlementaire du gouvernement en matière de gestion de la dette ; le sénat demande la non-comptabilisation des annulations de dette dans l’aide publique au développement ; le sénat demande la mise en place d’un audit de la dette illégitime. Enfin le sénat s’écarte des conditions des institutions financières internationales en conditionnant les annulations par la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement. Autant d’avancées qui ont été permises grâce à l’action des campagnes dette (notamment du CADTM) au sein de la commission mondialisation du sénat. Il ne reste plus qu’au prochain gouvernement de mettre en œuvre cette résolution ...

Plus d’infos : http://www.cadtm.org/article.php3?id_article=2554

http://www.cadtm.org/IMG/pdf/070327Senat.pdf

http://www.cadtm.org/IMG/pdf/061016CR.pdf

F. AMERIQUE DU NORD


Jubilé agit pour être reçu à la Chambre des représentants américaine début juin.

Courant juin 2007, les représentants Maxine Waters (D-CA) et Spencer Bachus (R-CA) vous se joindre à d’autres membres du Congrès pour introduire le nouvel Acte du Jubilé.

Le nouvel acte est la pièce principale de la campagne 2007 de l’année du Sabbath de Jubilé USA. L’acte :

Appelle l’administration Bush, le FMI et la Banque mondiale à aborder le problème des fonds vautours et à mettre fin à ce douloureux processus ;

Appelle à une annulation de dette large pour tous les pays appauvris rencontrés lors de la mise en place des Objectifs du Millénaire pour le Développement ;

Mettre en place urgemment des standards de responsabilité des prêteurs, en commençant avec un audit des dettes odieuses, onéreuses et des dettes illégales du passé.

Www.jubileeusa.org pour le numéro de l’acte et pour plus de détails. Visitez www.canceldebtfast.org pour en savoir plus et signer “l’Annulation rapide de dette” prévue pour appuyer l’acte du Jubilé début septembre (6 septembre 2007).

Travail parlementaire au Canada

Témoignant devant la commission parlementaire canadienne des affaires étrangères et du développement international, le 26 avril 2007, au nom de KAIROS : les Initiatives de Justice Eucuménique canadienne et de Halifax coalition ont demandé que la commission demande à l’auditeur général de conduire un audit sur les créances bilatérales qui sont détenus par le Canada vis à vis du Sud. J’ai noté que nos collègues du Sud nous rappellent constamment que beaucoup de dettes détenues sur le papier sont illégitimes du fait que les prêts étaient contractés par des régimes dictatoriaux et n’ont pas été dépensés pour le but pour lequel ils avaient été faits. J’ai dit à la Commission que la Norvège a formé un précédent important quand elle a effectué un audit sur ses prêts navaux, qu’elle a décidé que certains d’entre eux n’étaient pas légitimes et les a annulés. J’ai aussi dit que toute enquête de l’auditeur général devrait être soumise au Parlement pour examen et autre action.

John Dillon, KAIROS Program Coordinator for Global Economic Justice

A propos de ce bulletin

Le bulletin est la responsabilité du groupe international de facilitation des campagnes sur la dette illégitime qui a été créé à Nairobi. Ce groupe est composé de Jubilée Sud, CADTM, Jubilée USA et EURODAD. Ils assurent la réalisation des objectifs et des actions de l’Assemblée dette de la Havane (Septembre 2005) ainsi que des rencontres qui l’ont suivie. Les mouvements et groupes dette se sont mis d’accord pour appeler à une annulation immédiate, inconditionnelle de la dette du Sud ; dette qui est injuste, impayable et illégitime.

Les actions décidées pour cela :
- Faire en sorte que l’illégitimité de la dette soit reconnue officiellement
- Amener la problématique de la dette illégitime au sein des mouvements sociaux, des organisations de la société civile et du public en général.
- Mener des audits de la dette
- Développer des perspectives, des outils d’analyse, des instruments de plaidoyer sur la dette illégitime et sur les alternatives possibles au financement par l’endettement.

Les organisations travaillant sur la dette illégitime ont décidé à Nairobi de créer un court bulletin bimensuel pour résumer les actions récentes et futures. Cela complètera les listes et les bulletins existants en contenant seulement de courtes descriptions d’actions et d’articles portés sur des actions ; courtes descriptions qui seront suivies de liens et d’adresses mail. Ces informations viendront du monde entier et de différents réseaux. En étant bi-mensuel, ce bulletin aidera les personnes très occupées dans leur propre campagne ou dans des campagnes communes de nous rejoindre. Il est nécessaire d’être court dans les descriptions d’actions d’une part du fait que beaucoup de personnes sont déjà surchargées d’informations par les listes et d’autre part pour faciliter la traduction dans les trois langues du bulletin à savoir l’anglais, le français et l’espagnol.

Un site internet a été crée et est en construction : www.illegitimatedebt.org

Le prochain bulletin sortira en juillet. Envoyez vos articles courts à myriam@cadtm.org ou à debtbulletin@eurodad.org avant le 10 juillet.
|


^^^
Ce site est hébergé par |DOMAINE PUBLIC|, serveur indépendant et autogéré, et
est réalisé avec le système de publication |SPIP|, sous LICENCE DE LOGICIEL LIBRE (GPL).
.