fr | en | es
A propos de l’OID | Liste des membres | Bulletin électronique | Contact | Accueil
.
Agencies de nouvelles

La Banque du Sud est enfin créée


par Agencies de nouvelles

29 septembre 2009

Sept pays latino-américains ont enfin signé l’acte de naissance officielle de la Banque du Sud. Le projet de cet organisme présenté comme une riposte latino-américaine au Fonds monétaire international (FMI) et qui doit permettre de financer des programmes de développement économique et social dans les Etats membres avait été lancé en décembre 2007. Mais la signature de son acte de création officielle avait sans cesse été repoussée depuis.

Le capital de départ devrait atteindre 20 milliards de dollars (soit 14 milliards d’euros) et sera apporté par l’Argentine, le Brésil, la Bolivie, l’Equateur, le Paraguay, l’Uruguay et le Venezuela.

L’annonce en a été faite le 27 septembre par les chefs de ces Etats, réunis sur l’île de Margarita au Venezuela lors du sommet Amérique du Sud-Afrique (ASA). Le siège de la Banque sera à Caracas, mais l’organisme ouvrira aussi deux succursales en Argentine et en Bolivie.

"Nous parlons de quelque chose que nous n’avions jamais imaginé pouvoir faire et nous voici en train de signer l’acte de création", s’est réjouie la présidente argentine, Cristina Fernández de Kirchner, qui a critiqué le traitement inégalitaire que le FMI réserve aux pays demandeurs de crédit. Son homologue équatorien Rafael Correa a insisté sur la nécessité de rompre avec la dépendance des pays du Sud vis-à-vis des organismes financiers internationaux. Le chef de l’Etat vénézuélien Hugo Chávez a, pour sa part, fustigé l’ordre économique mondial qui oblige les pays du Sud à demander du crédit aux organismes multilatéraux alors qu’ils contribuent à les faire vivre grâce à leurs réserves internationales.

Pour Chávez, la Banque du Sud devrait mettre fin à cette situation. Il est même allé plus loin en proposant la création d’une banque Amérique du Sud-Afrique, qu’il souhaite appeler la banque Sud-Sud.


^^^
Ce site est hébergé par |DOMAINE PUBLIC|, serveur indépendant et autogéré, et
est réalisé avec le système de publication |SPIP|, sous LICENCE DE LOGICIEL LIBRE (GPL).
.