fr | en | es
A propos de l’OID | Liste des membres | Bulletin électronique | Contact | Accueil
.
Kjetil G. Abildsnes

Pourquoi la Norvège Prend Ses Responsabilités de Créancier - L’Affaire de la Campagne d’Exportation de Navires


par Kjetil G. Abildsnes

9 mai 2007

Introduction.
Le 2 octobre 2006, au cours d’une conférence de presse donnée à Oslo, le Ministre norvégien du Développement International, Erik Solheim, annonçait que la Norvège annulait unilatéralement et sans conditions les dettes de certains pays, reconnaissant de fait la part de responsabilité de la Norvège dans ces dernières. Pourquoi une telle décision  ? Parce que le projet de développement sur lequel se fondaient les demandes de remboursement de la Norvège, à savoir la Campagne d’Exportation de Navires qui avait eu lieu à la fin des années 70, s’était avéré être un échec.Pour la première fois dans l’histoire, un pays créancier, membre de l’OCDE qui plus est, admet être responsable
de pratiques irresponsables ou de politiques de prêt inadéquates, et prend les mesures qui s’imposent. Cette décision vient rompre avec le consensus tacite aujourd’hui en vigueur au sein du Club de Paris, qui veut que toute créance relève de la responsabilité de l’emprunteur et qu’une annulation de dette ne soit accordée que sur la base de la viabilité de la dette. La démarche de la Norvège représente donc un pas en avant décisif vers la reconnaissance
de la responsabilité des créanciers et vers une relation créancier/débiteur plus équilibrée. Elle devrait pouvoir influencer les pratiques des autres pays et des grandes institutions financières en matière de prêts. Dans le présent rapport, nous analyserons l’affaire de la campagne d’exportation de navires norvégiens en détail,
et examinerons les raisons politiques qui sous-tendent l’annulation de cette dette. Espérons que cet exemple puisse servir à d’autres créanciers.

Pourquoi la Norvège Prend Ses Responsabilités de Créancier - L’Affaire de la Campagne d’Exportation de Navires (PDF) 171.1 ko


^^^
Ce site est hébergé par |DOMAINE PUBLIC|, serveur indépendant et autogéré, et
est réalisé avec le système de publication |SPIP|, sous LICENCE DE LOGICIEL LIBRE (GPL).
.